Paramètres thème

Layout Mode
Couleur de thème
Choisissez vos couleurs
Couleur de fond:
Réinitialiser
ENTRETIEN AVEC ABU HAFS AL-MOURITANI - PARTIE 4 / 4

ENTRETIEN AVEC ABU HAFS AL-MOURITANI - PARTIE 4 / 4

ENTRETIEN AVEC ABU HAFS AL-MOURITANI - PARTIE 4/4
L’avenir des relations Oumma / Occident
[...]

Question 7 : Concernant les dernières évolutions du courant djihadiste depuis 2010 et l’apparition du groupe EI, Quelle est votre analyse sur ces évolutions ainsi que l’avenir de ce courant ?

Le courant djihadiste, à bien des égards, est une réaction à un ensemble d’injustices auxquelles la Oumma a été exposée. En physique on dit que toute action entraine une réaction de force équivalente, dans la direction opposée.

La Oumma a été exposée à des injustices effroyables, de la part des envahisseurs d’abord qui ont occupé les terres, tué, profané les lieux sacrés, détruit les ressources… et installé les tyrans. Ce qu’il s’est passé en Palestine ou en Afghanistan, avant cela en Bosnie ou de nos jours en Syrie, ce n’est qu’une réaction à ces injustices. Et l’injustice commise par les envahisseurs est de même nature que celle commise par les tyrans.

Les dirigeants du monde musulman ont réalisé les objectifs des colonisateurs que ceux-ci n’ont pas pu d’eux-mêmes mettre en œuvre. Ils ont privé les musulmans de leurs droits comme pratiquer un certain nombre de leurs rites religieux, mais ils ont échoué dans leurs projets politiques et économiques. Ils ont tout simplement échoué dans l’obtention d’une indépendance réelle en restant à la botte des puissances coloniales. La réaction à tout cela a été l’apparition de certains groupes qui ont pris les armes avec l’objectif de faire appliquer les préceptes la religion, libérer leurs pays des mains de ces tyrans.

Je ne suis pas en train de légitimer ces mouvements, mais expliquer leur existence, car il y a une vraie différence entre légitimer et expliquer. L’explication consiste à déterminer les causes d’un phénomène, alors que la légitimation consiste à dire qu’il est juste. Cela ne m’empêche donc pas de critiquer beaucoup de ces groupes dans leurs comportements et actions dont les aspects négatifs l’emportent sur les aspects positifs. J’essaye donc d’expliquer leur existence.

Prenons un exemple : l’ancien ministre français des affaires étrangères, Dominique de Villepin, a rappelé qu’il n’y avait qu’un seul foyer de terrorisme en 2001. Mais après le déclenchement de la « guerre totale contre le terrorisme » lancée par le président américain entre 2001 et 2015 (c’est-à-dire au moment des attentats commis à Paris), ces foyers se sont multipliés : « Nous sommes passé, a-t-il dit, du fait d’une guerre irraisonnée contre le terrorisme à 17 foyers de terrorisme international ».

Cela signifie que la « guerre contre la terreur » a été un échec édifiant. Pourquoi ? Parce que les peuples musulmans, lorsqu’ils voient d’un côté les envahisseurs qui occupent des pays qui tuent et détruisent, et de l’autre côté, ils voient des opprimés qui défendent leurs pays même s’ils commettent un certain nombre d’erreurs, ils penchent sans hésiter pour ces derniers.

Prenons un autre exemple, quand l’Amérique est entrée en guerre contre l’Irak en 2003, il n’y avait dans ce pays aucun groupe pratiquant le takfir ou le terrorisme. A peine, l’envahisseur avait-il quitté l’Irak, qu’apparut dans ce pays le groupe le plus extrémiste et le plus violent : l’EI.

Quelle en est la cause ? La politique pratiquée par l’occupant de massacre et de destruction systématique, politique perpétuée ensuite par le gouvernement local de Nouri al-Maliki qui a livré le pays à des milices iraniennes qui ont maltraités les populations sunnites. Ce sont ces violences confessionnelles qui ont mené à l’émergence de l’EI.

Voilà maintenant qu’ils fanfaronnent en disant : « nous avons anéanti le califat de Daesh en Irak et en Syrie ». Politiquement, ils ont détruit le projet, c’est vrai. Mais je peux prédire qu’il va émerger une autre génération encore plus extrémiste que la précédente, dès qu’un contexte propice s’y prêtera. De même que l’on sait maintenant que la génération d’al-Qaida était beaucoup moins extrémiste que la génération de l’EI.

L’EI est apparu ultérieurement à AQ. Je prévois que la prochaine génération de groupes armés sera plus extrémiste et violente car la situation à laquelle les peuples musulmans font face devient insupportable. Les groupes extrémistes qui proclament le takfir sont le résultat de causes précises. Tant que ces causes seront présentes, ces groupes le seront aussi. Ce qu’il faut, c’est s’attaquer aux causes de l’apparition du phénomène de ghulû, que j’ai déjà traité dans des textes.

Si on remédie aux problèmes et aux injustices qui frappent les peuples musulmans, ce sera, je pense, la plus grande contribution pour résorber les déviances extrémistes (ghulû).


Question 8 : Parallèlement aux risques que vous avez cités d’émergence de groupes encore plus violents, est-ce qu’il y a, selon vous, un espoir pour que des mouvements raisonnables, capables de repousser les invasions et les dérives tyranniques émergent dans le futur ?

Nous œuvrons dans ce sens en essayant d’élaborer une vision, en contestant le discours occidental de « guerre contre le terrorisme » qui derrière ce slogan, combat la Oumma, l’islam et les musulmans, tout en contestant le discours des ghulât (extrémistes) qui accusent les gens d’apostasie de manière indiscriminée, qui pratiquent des massacres et des destructions.

Mais rien ne pourra avancer si on n’éradique pas d’abord les causes de l’émergence de l’extrémisme. Cette tâche ne peut être attribuée aux gouvernants qui d’ailleurs ne sont même pas maitres des décisions politiques et qui ne possèdent pas de véritable force militaire.

Je vais un donner un exemple concernant le Mali. On sait que le gouvernement malien, en réalité, est prêt à dialoguer avec les groupes combattants et ceux-ci sont ouverts au dialogue également. Mais ce sont les Français qui refusent que ce dialogue ait lieu car ils veulent que cet [antagonisme] perdure afin que leur présence et leur appui puissent perdurer. C’est exactement la même chose avec les Américains.


Fin de l’entretien

Laisser un commentaire

*
**Not Published
*Site url with http://
*
Produit ajouté au comparateur