Paramètres thème

Layout Mode
Couleur de thème
Choisissez vos couleurs
Couleur de fond:
Réinitialiser
Malek Bennabi et le rôle salutaire de l’Occident

Malek Bennabi et le rôle salutaire de l’Occident

[...]

« Le rôle salutaire de l’Européen, depuis deux siècles dans l’histoire du monde, apparaît clairement. Si détaché qu’il fût du reste de l’humanité qu’il dédaignait – n’y voyant qu’une sorte de marchepied – l’Européen n’en n’a pas moins tiré le monde musulman du chaos des forces occultes dans lequel sombre toute société qui substitue à l’Esprit sa fiction […].

En faisant craquer de toute part l’ordre social dans lequel végétait l’homme post-almohadien, en lui ravissant les moyens de végéter paisiblement, l’activisme de l’Européen lui donnera une nouvelle révélation de sa valeur sociale.

L’homme de l’Europe a joué à son insu le rôle de la dynamite qui explose dans un camp de silence et de contemplation. L’homme post-almohadien, comme le bouddhiste de Chine et le brahmaniste de l’Inde, s’est senti secoué et finalement réveillé. »

 

En lisant cet extrait de « Vocation de l’Islam » de Malek Bennabi (qu’Allah lui fasse miséricorde), comment ne pas alors voir dans le durcissement des discours contre l’Islam en Occident, un facteur de renouveau ?

Aujourd’hui l’ennemi public est clairement désigné, responsable de tous les maux, la parole contre lui s’étant libérée. Il n’y a désormais plus aucune ambiguïté, si la France en est arrivée à ce niveau de déchéance c’est bien à cause du musulman.

Dès lors, le tapis rouge est déroulé devant toute personne faisant preuve de bonne volonté pour le dénigrer et le dénoncer, cela peu importe sa tendance et sa religion. Nous avons vu ainsi défiler le gauchiste laïque, le droitiste radical, le beauf, le chrétien et le juif (toujours sous couvert de vivre-ensemble et de lutte contre le terrorisme), l’historien, la beurette féministe et même un nouveau métier… l’imam républicain.

Or, à bien y regarder, nous sommes exactement dans la même situation que décrit Malek Bennabi (qu’Allah lui fasse miséricorde). Et si l’homme européen apparaît désormais sous différentes facettes, son action, elle, demeure inchangée : dynamiter le camp musulman, remettre en cause sa place voire même le bien-fondé de son existence.

Ce camp musulman qui, à force de compromis et de rabaissement, pensait finalement avoir décroché son diplôme d’intégration. Ces offensives, de toute part, ont fini par le secouer et le sortir de sa torpeur, son état végétatif, se rendant compte de la déchéance et de l’humiliation dans lesquelles il vivait.

Il n’a finalement plus d’autre choix que de riposter car il sait que la fureur de son ennemi ne s’apaisera jamais et finira, s’il continue à se soumettre, à le détruire. C’est son existence même qui est menacée. Alors, par instinct de survie, il se trouve dans l’obligation de se relever, sortir son arme et se battre.

Ainsi, lorsque l’Islam est accusé par un pseudo-historien d’être la cause de massacres, cela pousse le musulman à apprendre son histoire de sorte que, par fierté, cela ne soit pas un non-musulman qui la lui apprenne.

Les accusations portées contre son Dieu, faisant de Lui un Dieu furieux et cruel, pousseront le musulman à Le connaître et ainsi découvrir Sa sagesse et Sa miséricorde, de même que Son terrible châtiment.

Les insultes proférées envers son Prophète (aylehi salat wa salam) forceront le musulman à lire par lui-même sa biographie et découvrir qu’il était juste et droit, faisant preuve d’une extrême douceur, en plus d’être un guerrier et un incroyable stratège militaire et politique.

Et plus l’ennemi pousse et plus le musulman affute d’autres armes, qu’il avait jusque-là laissées au repos ou dont il ne soupçonnait même pas l’existence.

De même, les différents intervenants se réclamant de l’Islam et de diverses sectes le pousseront à chercher la Voie Juste, entre l’extrémisme d’une minorité ignorante et à l’enthousiasme destructeur et le laxisme d’une majorité, trop compromise avec l’ennemi, trop bien installée pour réellement se battre.

Ne voit-on pas toute une jeunesse se réveiller, scandalisée par tant d’attaques, de calomnies et de mensonges se succédant sur les plateaux médiatiques ?

Jeunesse qui a fini par délaisser la position de l’éternel accusé pour celle qui demande des comptes, ripostant aux tirs de l’ennemi, remettant en cause son dogme, sa manière de vivre qui jusqu’alors lui convenait et dont elle cherchait à se rapprocher.

Ces affronts répétés ont fini par renforcer le camp musulman d’un côté et le purifier de l’autre. Regardez plutôt comme à chaque événement en défaveur de l’Islam, on apprend soit une conversion soit une apostasie claire.

Ainsi les « tièdes » et ceux ayant un penchant prononcé envers l’ennemi finissent par quitter le camp musulman tandis que de nouvelles recrues, pleines de ferveur, le rejoignent et sont prêtes à en découdre avec leurs anciens alliés, s’étant rendu compte de leur injustice.

C’est donc finalement une bonne nouvelle pour les musulmans et notamment les plus insouciants/candides d’entre eux, qui se rendent compte que l’ennemi ne les aime pas et ne les aimera jamais, quoi qu’ils puissent faire pour s’en rapprocher.

Ils ont pris conscience qu’ils n’ont d’autre choix que d’être encore plus musulmans au risque de ne plus l’être définitivement. C’est à eux, à nous donc, de répondre à ces attaques mais surtout de construire un réel projet pour être définitivement hors d’atteinte, peut-être même en position de force.

Ainsi, que les cœurs ne dévient pas, que la langue reste affutée et que les genoux ne tremblent pas. Mais plutôt que nous préparions une contre-attaque qui laissera l’ennemi terrassé et hors de combat.



Yassin B. A.

1Commentaires

    • Avatar
      Rafik
      May 10, 2019

      Très belle plume frère Yassin.Je tiens à ajouter un élément à votre analyse. S'il est vrai que face aux attaques incessantes et accablantes des Occidentalistes contre l'Islam et ses valeurs, les musulmans "redécouvrent" leur religion, renouent avec ses valeurs .Il en est qui choisissent une autre voie pour se "révolter" : Au lieu de renier les valeurs Occidentales , ces musulmans là s'opposent et s'attaquent au peuple "blanc" autochtones de l'Occident donc. En affirmant qu'ils peuvent très bien adhérer aux valeurs Occidentales "à la façon islamique"C'est le crédo des mouvements dits "décoloniaux" tels que le P.I.R (parti des indigenes de la république) , ou des féministes "musulmanes" comme l'association lallab.Cette mauvaise voie qu'empruntent beaucoup de musulman(es) en croyant réellement défendre la cause de leur communauté , est donc à prendre en compte !

Laisser un commentaire

*
**Not Published
*Site url with http://
*
Produit ajouté au comparateur