Paramètres thème

Layout Mode
Couleur de thème
Choisissez vos couleurs
Couleur de fond:
Réinitialiser
Qui est vraiment Dhul-Qarnayn ? 1/3

Qui est vraiment Dhul-Qarnayn ? 1/3

Qui est vraiment Dhul-Qarnayn ? 1/3
Histoire & recherche méthodologique

[...]

La thèse qui fut longtemps la plus répandue au sujet de Dhul-Qarnayn est qu’il n’était autre qu’Alexandre de Macédoine (dit le « grand ») . Il est vrai qu’Alexandre a bâti une muraille en Asie centrale, comme bien d’autres rois et conquérants avant et après lui, pour barrer aux peuplades nomades turques et eurasiennes, l’accès aux terres cultivées et civilisées de Perse et d’Inde.

Cependant, cette thèse a été contestée par des auteurs tardifs qui mettaient en avant les récits grecs sur ses mœurs et ses croyances polythéistes, qui n’étaient pas compatibles avec les exigences de foi et de rectitude associée à Dhul-Qarnayn dans le Coran.

D’autres ont évoqué des rois perses Achéménides en lutte contre les Scythes, qui ne seraient autres que Gog et Magog. Bien qu’il soit difficile d’en apporter une preuve décisive, Dhul-Qarnayn n’était ni Alexandre de Macédoine, ni un roi perse.

Comme le dit Ibn Kathîr, Dhul-Qarnayn était en réalité « antérieur à ces rois de plus de 1000 ans ». On sait en effet, grâce au témoignage d’al-Azraqî, dont le livre sur l’histoire de Mekka fait référence, que ce personnage était contemporain d’Abraham (Ibrâhîm) et de son fils, ce qui fait remonter le récit vers le XXe siècle avant JC. Or cette époque est antérieure de seize siècles à celle d’Alexandre.

De plus, les commentateurs anciens du Coran affirmaient que Dhul-Qarnyan était un roi « arabe » de la tribu de Himyar. Si on superpose maintenant ces informations tirées de textes anciens, sur les connaissances historiques et archéologiques actuelles, on peut en conclure que Dhul-Qarnayn devrait avoir vécu entre le XXIe et le XIXe siècles avant JC, qui est l’époque supposée d’Abraham.

On sait de plus, qu’une peuplade arabe émigra vers la Mésopotamie à partir du XXIe avant JC et fournit à Babylone de nombreux rois, dont le plus connu est Hammourabi. Ce peuple connu en français sous le nom d’Amorrites, est très certainement les fameux Himyarites mentionnées dans les sources musulmanes. Il est donc possible que Dhul-Qarnayn était un roi appartenant à la dynastie des rois amorrites.

Il est difficile de ne pas penser à Hammourabi, qui selon les maigres informations récoltées par les archéologues occidentaux, était le plus connu et le plus glorieux roi de cette dynastie. Les historiens attestent d’ailleurs que « l’historiographie contemporaine a considéré qu’Abraham pourrait avoir été contemporain d’Hammurabi de Babylone »[1], ce qui correspond donc aux affirmations d’Al-Azraqî[2].

Connu comme un « conquérant » tout comme Dhul-Qarnayn, il aurait étendu les pouvoirs de son royaume sur l’ensemble des cités mésopotamienne et combattu de nombreux peuples, dont les Elamites de Perse. Les vestiges témoignent de sa grande justice, incarnée par le code de Loi qu’il promulgua, connu de nos jours sous le nom de « code Hammourabi », ce qui pourrait correspondre à la description de Dhul-Qarnayn dans le Coran, de souverain juste et sévère.

Mais là encore, cette hypothèse demeure sujette à caution car les traces archéologiques qui ont plus de 4000 ans, bien que minces et difficiles à interpréter, semblent attester qu’Hammurabi était polythéiste.

L’intérêt de ce personnage dans la Sourate 18 du Coran est qu’il représente le souverain juste, qui réunit en lui la puissance politique et le sens de la justice. Ces deux forces sont le plus souvent séparées dans l’histoire humaine, sauf à des moments très précis et éphémères, comme à l’époque de Salomon (Sulaymân) Roi et Prophète, ou Muhammad (صلّى الله عليه و سلّم) qui a également réuni la mission prophétique et la puissance politique.

Enfin ce récit révèle une réalité géopolitique intemporelle, toujours valable à notre époque, qui est l’affrontement entre les peuples de deux zones géopolitiques, septentrionale et méridionale. Dhul Qarnayn en effet a bâti une muraille pour empêcher les incursions des Ya-jûj et Ma-jûj qui étaient, selon les chroniques musulmanes anciennes, les peuplades nomades eurasiennes.

Dans l’histoire, l’exemple de Dhul-Qarnayn a été suivi par de nombreux autres rois et empereurs pour se défendre de cette menace perpétuelle. La muraille de Chine en est l’exemple le plus connu, car elle avait pour fonction de protéger la Chine des invasions des « barbares du nord ». Dans la sourate 21, Allah nous annonce que ces peuples (Ya-jûj et Ma-jûj) qui ont toujours été arriérés et inférieurs aux peuples sédentaires et civilisés des zones sud, seraient un jour dominants et « déferleront de toute part » pour étendre leur hégémonie sur le monde...

...A suivre inshaa Allah


A. Soleiman Al-Kaabi
________________________________

[1] http://www.clio.fr/…/les_amorrites_fondateurs_de_babylone.a…
[2] Voir : Akhbâr Mekka, p25 : https://uqu.edu.sa/…/file…/files/4260086/6/Makkah%20News.pdf

3Commentaires

    • Avatar
      Abou Souleyman Bilal
      Apr 16, 2019

      Salam alaykoum wa rahmatoullahi. BarakAllahou fik pour cette première partie tres intéressante. Toutefois, une question subsiste. Dans la sourate " La caverne ", Allah عز و جل s'adresse directement à Dhul Qarnain ( dans une traduction relative et rapprochée) : " Nous dîmes: Ô Dhul Qarnain ou tu les chaties ou tu uses de bienveillance à leur égard..." Et Dhul Qarnayn de répondre:" Et quand à celui qui aura cru et accompli de bonnes oeuvres..." Le fait qu'Allah تعالى s'adresse directement à lui n'est-il pas une caractéristique exclusive aux Prophètes et Messagers ...? Je ne connais aucun exemple dans l'histoire où un homme autre qu'un prophète à eu cet honneur.

    • Avatar
      Abou Souleyman Bilal
      Apr 16, 2019

      Salam alaykoum wa rahmatoullahi. BarakAllahou fik pour cette première partie tres intéressante. Toutefois, une question subsiste. Dans la sourate " La caverne ", Allah عز و جل s'adresse directement à Dhul Qarnain ( dans une traduction relative et rapprochée) : " Nous dîmes: Ô Dhul Qarnain ou tu les chaties ou tu uses de bienveillance à leur égard..." Et Dhul Qarnayn de répondre:" Et quand à celui qui aura cru et accompli de bonnes oeuvres..." Le fait qu'Allah تعالى s'adresse directement à lui n'est-il pas une caractéristique exclusive aux Prophètes et Messagers ...? Je ne connais aucun exemple dans l'histoire où un homme autre qu'un prophète à eu cet honneur.

    • Avatar
      mugisho
      Jul 21, 2019

      la personne de Dhul qarnayn a bel et bien laissé de traces dans le coran.: voyage ,langage ,force ...Deux cornes signifie intronisé deux fois lire dans la bible .Les ya-juj et les ma-juj sont les extraterrestres que Dhul qarnayn avait barré la voie momentanément par la science qu'ALLAH lui avait donné contre d'autre extraterrestre lire le commentaire de la torah .celui qui cherche,trouve la réponse . Merci et salam

Laisser un commentaire

*
**Not Published
*Site url with http://
*
Produit ajouté au comparateur